Plongez dans l'hypnose

3 techniques simples et puissantes d’hypnose ( la troisième va sauver la planète ! )

article Olivier Peyrega

Bonjour toutes et tous,  je vais vous présenter aujourd’hui trois techniques d’hypnose que j’utilise très souvent, j’ai d’ailleurs créé la dernière suite à des expérimentations faites en auto- hypnose ou en séance.

Ces 3 techniques pourraient être utilisés dans cet ordre pour une session d’induction à la transe d’environ 45 minutes, mais elles peuvent tout à fait être utilisées séparément ou dans un ordre différent.


Mouvement idéomoteur inconscient des mains

Durée : entre 3 et 10 minutes

Difficulté : facile

 

Les mains qui bougent toutes seules, la technique  qui fait l’unanimité en hypnose !  

 

Cette technique est utilisée en hypnose de spectacle pour sélectionner les sujets les plus réceptifs, c’est aussi un classique de l’hypnose de rue, et bien sûr une technique très courante en hypnothérapie et plus particulièrement pour les personnes appréciant les techniques de Milton Erickson.

 

Cette technique, ainsi que toute la famille des mouvements idéomoteurs “ simple “  est sans aucun doute une des bases à maitriser pour quelqu’un pratiquant l’hypnose.

 

 C’est un très bon moyen de prendre ses marques et “ jauger “ le sujet, souvent utilisé en début de séance, cette technique est une très bonne porte d’entrée dans la transe.

 

Bien entendu il n’y a pas que la réceptivité du sujet qui est un facteur de réussite, cette technique pourtant simple reste subtile, surtout si on la pratique sans aucune sélection comme en cabinet.

 

J’ai pu discuter avec des hypnotiseurs pratiquant cette technique très souvent depuis des années en cabinet et tous confirment qu’une fois bien maitrisé, on peut atteindre un taux de réussite de quasi 100%, sans contrainte de temps bien entendu, mais l’ayant pratiqué dans tous les contextes et toutes les formes d’hypnose je suis totalement d’accord.

 

Bien entendu tous ceux qui pratiquent cette famille de technique vous expliqueront également qu’ils ont vu leur taux de réussite augmenter en travaillant cette technique, car sil s’agit en effet d’une technique de base de l’hypnose, elle reste néanmoins un phénomène hypnotique puissant, pouvant déboucher par exemple sur de l’écriture automatique ou dans une moindre mesure à de l’air writting.    

 

Personnellement c’est un de mes classiques, voici donc quelques conseils :

 

  • Mettre les mains face à face comme si la personne tenait un gros ballon entre les mains.
  • Ne pas utiliser systématiquement de métaphore type “ aimant “  ou “ ballon “au premier abord cela pourrait être une bonne idée, mais ce n’est pas nécessaire dans 90% des cas, et ces métaphores sont plus la pour rassurer l’hypnotiseur, les suggestions directes suffisent la plupart du temps.
  • Expliquer au sujet sur ce que vous attendez, c’est-à-dire laisser un mouvement idéomoteur inconscient se faire, sans le bloquer, mais également sans le faire volontairement.
  • Annoncer les suggestions et effectuer un décompte, toujours utile pour laisser le temps à la suggestion de s’implanter.

 

Il y a  une particularité dans ce mouvement, ce sont les légers a-coups dans les mouvements qui peuvent être observés chez le sujet, il y a aussi très souvent une forme de raideur qui s’installe dans les mains et les bras au fur et à mesure du mouvement.

 

à propos de l'utilisation des métaphores pour ce type de phénomènes hypnotiques, je vous joins ici un article du Blog de Molton l'Hérétique ainsi qu'un document qu'il a créé, qui résume parfaitement pourquoi il n'est pas nécessaire d'utiliser systématiquement les métaphores : 

https://principiahypnotica.blogspot.com/2020/08/erickson-et-le-mythe-des-metaphores.html

https://docs.google.com/presentation/d/1v-wY-XHlEr3frnqtgnqH52TXDXZOmBJKOdiVK8LWvsk/edit?fbclid=IwAR3Mky8XPV5voPDNb8WkxDwNPpu-kVtLGgME_oMAS4mD-TzHeuDQouIv8bw#slide=id.g944780653f_0_2

 


1 : Anesthésie de la main :

L’anesthésie ou analgésie est un grand classique de l’hypnose, pratiqué pratiquement deux siècles, cette pratique en hypnose remonte avant l’utilisation des anesthésies chimiques telle l’éther ou le chloroforme.

 

Si l’hypnose fait un retour en force dans les hôpitaux ces vingt dernières années, les techniques utilisés restent souvent de simples ballades métaphoriques sans réelle induction, loin des techniques puissantes utilisées dans le passé.

 

Je vais vous présenter ici quelques techniques que j’utilise dans le cadre d’induction à l’hypnose comme simple phénomène hypnotique pour approfondir une transe ou pour entrainer un sujet à l’anesthésie sous hypnose.

L’anesthésie par le froid :

Classique et efficace, l’anesthésie par le froid fonctionne très bien, surtout si l’on prend le temps de développer ce phénomène, il peut s’avérer très puissant et efficace, j’ai notamment pu constater personnellement plusieurs fois des vasoconstrictions obtenues juste avec une suggestion de froid.

 

Pour cette technique je recommande d’utiliser un précieux conseil donné par Milton Erickson himself : les souvenirs

 

Tout le monde a pu au moins expérimenté une fois une anesthésie de main après avoir plongé une main dans une très froide plusieurs minutes, il suffira donc de rappeler au sujet toutes les étapes physiologiques d’une main plongée dans une eau glacée jusqu’à obtention d’une anesthésie totale de la main, à la manière d’un Mitlon Erickson qui lors de sa rééducation à la suite sa première crise de polio se rappelait de chaque contraction de muscle lorsqu’il grimpait enfant dans les arbres afin de réapprendre à utiliser son corps ( avec succès )

 

Partons d’un sujet déjà en transe légère.

 

Expliquez au sujet qu’il va devoir se rappeler et imaginer ressentir chaque étape du froid en choisissant la main sur laquelle il veut effectuer l’anesthésie :

 

  • Plongez la main dans une eau glacée, et se rappeler de la sensation de “ morsure du froid “ qui va accompagner les premières seconde de l’immersion
  • Le froid très “ piquant “et intense qui va suivre durant une trentaine de secondes.
  • La sensation de fourmillement lorsque la main commence à s’engourdir
  • L’engourdissement total de la main et l’apparition d’une “ non-sensation “ sur toute la main
  • Faire constater au sujet l’anesthésie, en la testant plusieurs fois ( à l’aide d’un stylo ou d’un trombone par exemple )

 

Une peu dans l’esprit du froid vous pouvez également finir par une suggestion de sensation lorsque l’on se réveille le matin avec un bras ou une main engourdi suite à une mauvaise position.


La transe profonde :

Un des effets spontanés d’une vraie transe profonde sera une anesthésie du corps plus ou moins profonde selon le niveau de transe ( constat effectué par de nombreux contributeurs de l'hypnose dont Milton Erickson ).

Il peut être intéressant si vous êtes avec un sujet en transe profonde de lui suggérer tout simplement de constater une anesthésie de la main, si le niveau de transe est déjà correct il n’y aura dans ce cas pas grand-chose de plus à faire qu'une simple suggestion.


Arrêter le temps

Durée : 15 minutes

Difficulté : moyenne

 

Qui n’a pas rêvé de pouvoir arrêté le temps, certes cette technique ne sauvera peut-être pas la planète, mais elle aura au moins pour but d’approfondir la transe hypnotique et de faire vivre à votre sujet une expérience hallucinante au sens propre du terme, j’ai créé cette technique en séance avec un des seuls objets à disposition qui pouvait mesurer le temps : une horloge

 

 La distorsion du temps est un effet naturel de l’état d’hypnose, mais la technique que je vous présente ici se repose pourtant sur un autre phénomène hypnotique : l’hallucination visuelle, le but sera donc de proposer au sujet que vous hypnotisez d’arrêter le temps en stoppant la trotteuse d’une horloge ou d’une montre (je recommande cependant une horloge, ce sera plus simple visuellement. )

 

Il s’agit donc ici d’une hallucination visuelle ou ce que j’ai nommé catalepsie visuelle, utilisée pour que le sujet ait l’impression de réellement pouvoir arrêter le temps.

 

Je ne recommande pas d’effectuer ce phénomène en premier dans une séance ou dans une série de phénomènes hypnotiques, je conseille également une ouverture des yeux en hypnose avant l’utilisation de ce phénomène pour que le sujet puisse s’habituer à une transe yeux ouvert avant d’entamer cette technique.

 

Le plus important dans la réussite de cette technique résidera dans le pre-talk et dans l’explication de ce que vous attendez de la personne, elle ne doit surtout pas être passive et attendre que les aiguilles s’arrêtent par magie ( ce qui n’est pas le cas bien sûr ), mais être active dans le processus avec une vraie volonté chez la personne de pouvoir arrêter les aiguilles, le sujet doit donc être actif dans le processus, il faut aussi beaucoup insister sur le fait qu’il s’agit d’une compétence à acquérir et non pas un effet qui se présentera sans effort, la notion d’entrainement dans cette technique est également primordial, car il faudra sans doute plusieurs essais pour que le sujet ait réellement l’impression d’arrêter les aiguilles de la trotteuse.

Voici la procédure :

 

  • Partons du fait que vous avez un sujet en transe, yeux fermés
  • Indiquez qu’au chiffre 3, votre sujet devra ouvrir les yeux et fixez une source lumineuse ou un point fixe, effectuer le décompte, puis après 2 minutes, demandez au sujet de refermer les yeux en gardant une image fixe de ce qu’il vient de voir.
  • Refaire 2 fois ce processus
  • Faire ouvrir les yeux au sujet et lui demander de fixer l’horloge, mais d’une vision globale et périphérique sans faire attention aux aiguilles 2 minutes, faire 2 fois cet exercice
  • demander au sujet de fixer son regard sur la trotteuse jusqu’à réussir à arrêter et d’immobiliser l’aiguille de la trotteuse quelques secondes.

 

Réveiller le sujet et débriefer avec lui, la plupart du temps, lorsque le sujet aura réussi, il aura l’impression de pouvoir bloquer l’aiguille durant 2 ou 3 secondes, c’est très impressionnant à vivre, le sujet aura souvent l’impression d’avoir bloqué par à-coup la trotteuse .

 

Il est également possible d’effectuer une variante de cette technique avec de la musique et l’impression de pouvoir ralentir le son.


Articles similaires

Réalisation & référencement Création site web responsive design

Connexion