Franz Anton Mesmer

Franz Anton Messmer

L'hypnose moderne occidentale telle qu'on la connaît démarre sans doute avec Frantz Anton Mesmer (1737-1825) au XIXe siècle.

Mesmer était un médecin autrichien, défendeur d'une théorie selon laquelle tous les êtres seraient régis par un fluide magnétique, le " magnétisme animal " dans la droite lignée des magnétiseurs très présents à l’époque. Il organise des cérémonies, cérémonie du baquet, devant des spectateurs de marque médusés (Mozart était par exemple un habitué et ami intime de Mesmer, pour qui il composa même une symphonie spécialement pour ses cérémonies au cours desquelles jusqu’à 30 sujets entrent en " convulsion ". Chacun d'eux était dans une baignoire, chaque baignoire étant reliée par des cordes censées assurer la liaison du fluide magnétique, entrant dans des crises hystériques, les sujets seraient alors en mesure de s'auto guérir ou de faire disparaître certains symptômes.

Ces cérémonies commencent à prendre de l'ampleur à Paris, le roi Louis XVI s'inquiète de voir une partie de sa cour et de la bourgeoisie Française venir se délecter de ce spectacle étrange, et il décide d'ordonner deux commissions de scientifiques renommés (dont Benjamin Franklin) pour en savoir un peu plus sur cette étrange pratique…

Le rapport tombe et c'est un coup dur pour Mesmer. Pour ces commissions, il n'y a pas de fluide magnétique, pas de magnétisme animal, tout ça ne serait que le pur fruit de l'imagination des sujets, une phrase en particulier résume bien le rapport de ces commissions : « l'imagination sans magnétisme produit des convulsions… le magnétisme sans imagination ne produit rien. »

Et sur ce qui aurait pu être la fin d'une pratique, c'est au contraire le point de départ de l'hypnose moderne qui se cache sous cette phrase, l'imagination et la suggestion, serait donc le secret de ces convulsions et de ces crises d'hystérie.

Il serait très sévère de juger deux siècles plus tard les théories et les pratiques de Franz Anton Mesmer, lui qui est incontestablement à l’origine de l’hypnose moderne occidentale.

Ses élèves, et notamment le Marquis de Puysegur, se chargeront d’éloigner les croyances mystiques pour moderniser l’hypnose.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion